Lagopède alpin : nouvelle victoire de la LPO contre la chasse des oiseaux en danger
Lagopède alpin - Jean-François Desmet

Lagopède alpin : nouvelle victoire de la LPO contre la chasse des oiseaux en danger

Par deux décisions en date du 16 novembre 2020, le tribunal administratif de Grenoble donne raison à la LPO : les arrêtés autorisant la chasse du lagopède alpin pour la saison 2019 en Isère et en Savoie sont suspendus.

Le tribunal reconnaît que les indices de reproduction collectés, avec un nombre inférieur à 30 adultes, n’est pas statistiquement représentatif et ne peuvent donc permettre de légitimer la chasse de cette espèce.

Depuis de nombreuses années, la LPO conteste les données qui, d’année en année, sont pris comme référence par les préfets pour fixer le nombre de lagopèdes qui peuvent être tués en Isère, Savoie et Haute-Savoie.

Ces jugements viennent conforter toutes les autres annulations de la chasse qui ont été ordonnées cette année par les tribunaux dans les Hautes-Alpes, Ariège et Hautes-Pyrénées. Depuis des années les Préfets reprennent année après année des arrêtés identiques à ceux pourtant annulés les années précédentes. Aucun français ne pourrait récidiver année après année sans voir ses peines aggravées. L’Etat doit donner l’exemple et respecter les décisions de justice.

Pour Marie-Paule De Thiersant, présidente de la LPO AuRA: « Les galliformes de montagne sont des espèces fragiles en mauvais état de conservation. Le Président de la République lui-même s’est engagé, lorsqu’il était candidat, à retirer les espèces en mauvais état de conservation de la liste des espèces chassables. Il lui reste 16 mois pour tenir parole ».