Enquête participative Petits crapauds chanteurs

Au printemps 2016, la LPO Savoie part à la recherche des petits crapauds chanteurs et de la rainette arboricole. Les populations de ces amphibiens très discrets, pour lesquels il n'existe que très peu de données en Savoie, sont en régression tant au niveau régional que national. Cette enquête participative fait appel à tous les passionnés de la nature : il suffit de vous promener et d'écouter ce qui vous entoure ! Grâce aux informations que vous récolterez, la LPO Savoie pourra mieux contribuer à la protection de ces espèces.

Vous êtes novice et ne connaissez rien aux amphibiens ? Ce n'est pas génant car des ressources documentaires sont là pour vous aider et vous former :

  • pour se faire l'oreille, des échantillons sonores des chants des espèces recherchées sont à disposition ici
  • un document descriptif des différents espèces recherchés
  • un mémo de terrain pratique à emporter avec soi lors des sorties

Protocole de recherche par écoute
Il suffit de se promener discrètement de nuit à proximité de ruisseaux, mares ou autres milieux humides et de tendre l’oreille. Il est préférable de sortir lorsque l’atmosphère est tiède et qu’il n’y a pas de vent ou, mieux encore, après une pluie. En revanche, si le temps est froid et sec, il n’y a que très peu de chance pour que vous entendiez des espèces.
NB : si vous souhaitez effectuer un enregistrement pour faire confirmer votre identification, il doit être de très bonne qualité : pour cela, l’auditeur enregistrant ne doit pas marcher, ne pas parler et doit se positionner à l’abri du vent.
Petits, discrets, réfugiés dans des milieux aquatiques parfois minuscules comme des trous d’eau, des ornières, des fossés ou des regards d'eau pluviales, ces espèces restent cachées la journée et seul leur chant nocturne permet de le détecter facilement. La seule chance de les repérer est donc de les entendre à l’occasion de promenades en soirée ou de nuit au moment de leur période de reproduction d’avril à juin. La participation à cette enquête sera l’occasion de découvrir une nature insoupçonnée présente à proximité tout en contribuant à l’amélioration des connaissances sur des espèces menacées.
L'écoute du chant permet généralement de déterminer l'espèce d'amphibien rencontrée. Notez également avec le maximum de précision possible le lieu de la rencontre car elle devra être géolocalisée précisément sur le site de saisie en ligne d'observations naturalistes Faune-Savoie.

Charte du bon chercheur d'amphibien
Un bon observateur doit faire preuve de patience et de discrétion pour ne pas déranger les amphibiens pendant la période sensible de la reproduction.
NB : il est strictement interdit de ramasser ou de maintenir en captivité des amphibiens adultes, leurs larves ou leurs pontes. Ce sont des espèces protégées (par la loi).

Contact pour informations complémentaires