Réserves de nature

Par l’acquisition foncière, la LPO Savoie participe à la préservation d’espaces naturels. Elle intervient en priorité en forêt où cette modalité d’intervention est la seule à même de garantir une protection forte et pérenne. Elle contribue ainsi à la constitution d’un réseau de forêts en libre évolution, dans l’objectif de conserver ou de retrouver à plus ou moins long terme des stades de maturité avancée.

Ce sont en effet les vieilles forêts, grâce à la maturité de leurs peuplements, qui hébergent la biodiversité la plus importante et la plus originale. Elles représentent des milieux naturels rares, même dans les Alpes où, malgré le relief, la forêt a été largement défrichée au profit des activités agricoles et pastorales. Et, là où elle a persisté, elle a été régulièrement exploitée et l'est dorénavant jusque dans les secteurs les plus difficiles d’accès.
A partir du début du XIXe siècle, l’exode rural et la déprise agricole ont amorcé un mouvement de reconquête forestière qui pouvait laisser penser que la préservation de cet écosystème allait de soi. C’était sans compter le développement récent du bois énergie qui mobilise des volumes très importants et qui prélève toute la biomasse ligneuse disponible. Outre la disparition de bois mort au sol ou sur pied, les coupes rases qui en résultent commencent à marquer significativement les paysages de Savoie et menacent gravement la biodiversité forestière. Après le passage des tronçonneuses, c’est au minimum 200 ans qu’il faudra attendre pour qu’elles atteignent de nouveau un état de forêt mature.

Cette action concrète de préservation à long terme de milieux naturels par la maîtrise foncière est encore modeste mais la LPO Savoie souhaite la poursuivre et développer. A ce jour, elle s’est concrétisée sur deux sites :