Actualités

Rechercher des actualités :




47 résultat(s) pour votre recherche.

Le référendum d’initiative partagée (RIP) est proposé aux citoyens électeurs.

Fichier pdf Lettre adressée à l'ensemble des délégations territoriales

En savoir plus

r405_4_ex-situ_in_situ_cen_savoie_conference-3.jpg

Le Conservatoire d'espaces naturels de Savoie et l'Association Française des Parcs Zoologiques sont heureux de vous faire part du colloque "Ex-situ / In-situ, réintroductions d'espèces animales : la chaîne des compétences" qui aura lieu les 13 et 14 novembre à Aix-les-Bains.

La réintroduction d'une espèces animale dans son milieu naturel a pour but d'améliorer ses chances de survie à long terme. Sa réussite nécessite la convergence de compétences diverses et complémentaires, qui relèvent autant de la conservation des espaces que de la conservation des espèces (biologie, écologie, biogéographie, génétique, médecine vétérinaire, éthologie)... mais aussi des sciences humaines. Dans cette chaîne des compétences, les métiers liés à l'élevage de la faune sauvage, dont les parcs zoologiques sont des experts reconnus, constituent une passerelle avec d'autres acteurs de la conservation in situ tels que les gestionnaires d'espaces naturels.

Quels sont les facteurs du succès d'une réintroduction ?

Quels sont les risques d'échec ?

Quelle sont les conditions préalables ?

Inscrivez vous ici : www.billetweb.fr/colloque-national-in-situ-ex-situ

Programme ici : Fichier pdf Programme de la conférence du CEN Savoie

En savoir plus

r403_4_libellules_mare.jpg

Une mares est un bon réservoir de biodiversité pour tout un cortège d'espèces animales et végétales.

Une mare bien construite peut accueillir un grand nombre d'amphibiens (grenouilles, crapauds ou tritons) car elle est un lieu essentiel à leurs reproduction.

Elle va accueillir des d'insectes tel que les libellules, les éphémères et dytiques (coléoptères aquatiques). La mare est le lieu de vie des larves de libellules, d'éphémères et elle l'habitat des dytiques toute leur vie.

La mares a aussi une fonction d'abreuvoir pour les oiseaux (passereaux, hirondelles, martinets...), pour les insectes abeilles et papillons, pour les petits et grands mammifères (hérisson, lapin, lièvre, mustélidés, renards, chevreuils,...) et pour les chauves-souris.

Le fait d'avoir une mare proche de chez vous va vous permettre d'accueillir et de pouvoir observer plus de biodiversité. La mare peut créer un micro climat plus frais (idéale en cas de forte chaleur), les insectes pollinisateurs attirés par la mare vont polliniser vos plantes à fleurs et les faire fructifier.

L'idée reçu des propagation de moustiques n'est que très peut valable car les amphibiens, les oiseaux et les chauves-souris vont les prédater.

En plus d'être un milieu naturel peux encombrant, esthétique et apaisant, la mare nous rend beaucoup de services écosystémiques.

Aller voir comment créer un réservoir de biodiversité à côté de chez vous ici : Vidéo visible sur la chaine Youtube de la LPO Isère.

www.youtube.com/watch

En savoir plus

r402_4_logo-coquelicots.png

La position de la LPO concernant la consultation publique sur le projet de distance minimale d’épandages des pesticides aux abords des habitations est la suivante :

La LPO partage l’avis de l’Appel des coquelicots concernant la consultation sur les distances minimales d’épandage des pesticides :

www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/consultation-publique-sur-un-projet-de-decret-et-a2032.html

La question est mal posée car ces polluants toxiques sont diffusés partout, sur de longues distances, véhiculés par voies aériennes, terrestres et aquatiques : il ne s’agit donc pas seulement d’interdire l’épandage de pesticides de synthèse à 5, 10 ou 120 mètres des habitations, mais de les bannir de notre environnement dans les meilleurs délais :

nousvoulonsdescoquelicots.org/2019/09/08/5-ou-10-metres-des-habitations-vous-vous-foutez-de-nous/

La LPO invite ceux qui ne l’auraient encore fait à signer la pétition :

nousvoulonsdescoquelicots.org/l-appel/

En savoir plus

Vous trouverez sur le pdf ci-dessous le lien du bilan complet des comptage des vautours fauves réalisé par l'équipe et les bénévoles de la LPO Savoie.

En savoir plus

r397_4_020.jpg

La LPO Auvergne Rhône Alpes réalise des inventaires sur le sonneur à ventre jaune sur le territoire Coeur de Savoie. Pour améliorer ses connaissances et la répartition sur cette espèce d'amphibien, nous vous proposons de participer à ces prospections avec 2 méthodes que vous trouverez sur cette affiche.

Fichier pdf Enquête participative sur le sonneur a ventre jaune

En savoir plus

Lettre aux adhérents et sympathisants de la LPO-AuRA-DT-Savoie :

La communauté d'agglomération du lac du Bourget (Grand-Lac), dans le cadre d'une démarche volontaire, porte un projet de renaturation du secteur de Croix-Verte et du Château de Thomas II qui verra le jour à l'horizon 2020. Ce projet initié depuis déjà quelques années cristallise et alimente les discussions autour de l'étang des aigrettes. La LPO Savoie, prise à partie par les détracteurs du projet, désire par le présent écrit vous faire part de son point de vue. 

Les informations présentées sur le projet étant succinctes et parfois erronées, nous vous proposons une vision globale du projet présentant l'ensemble des aspects importants à nos yeux qu'ils soient positifs ou négatifs.

Retrouvez toutes ces informations sur la lettre complète ici : Fichier pdf Lettre aux adhérents LPO-AuRA-DT-Savoie : "AVIS sur projet de renaturation d'une zone humide sur le secteur de la Croix-Verte et du Château de Thomas II"

En savoir plus

Le Chat domestique est l'animal préféré des français, avec plus de 13 millions de représentants dans les foyers. Ses instincts de chasse en font un prédateur de la petite faune sauvage, et doivent nous interroger sur son rôle dans le fragile équilibre entre proies et prédateurs. Introduit par l'Homme, le chat domestique est une espèce que l'on peut considérer comme " Invasive " dans les écosystèmes. 

En 2018, plus de 11% des animaux accueillis en centres de sauvegarde LPO furent des animaux blessés par des chats : 84% sont des oiseaux, 16% sont des mammifères ou des reptiles. La bibliographie nous permet d'estimer (extrapolation) à 75 millions le nombre d'oiseaux tués, en une année, en France.

Consciente de la nécessité de limiter l'impact des chats, la LPO s'est attaquée à cet épineux problème. Suite à des études réalisées en lien avec le Muséum National d'Histoire Naturelle et à des expérimentations conduites depuis 2016, la LPO propose des solutions respectueuses du bien être du chat, pour limiter son impact sur la petite faune des jardins. Aucune solution ne supprimera totalement les victimes, mais le cumul de solutions contribuera à en réduire le nombre.

Voici quelques exemples de solutions qui y sont proposées : Aménager son jardin avec des zones de refuges ; installer une grille Stop Chat ou un Stop Minou ; créer son répulsif " maison " et planter des plantes répulsives ; utiliser des colliers à clochette ou de couleur ; Stériliser son chat ; Stimuler son chat et jouer avec lui ; Ne pas abandonner son chat dans la nature... 

Vous pouvez retrouver ces solutions en détails sur ces différents outils :

Fichier pdf Guide des solution pour limiter la prédation du chat

Fichier pdf Refuge LPO Info n°32 Quand nos amis les chats sortent au jardin

Poster Médiation Chat

 

En savoir plus

Parole de bénévole à tous les adhérents !

Début 2019, tous les adhérents ont été destinataires d'un document-systhèse expliquant ce que représentait la fusion : les différentes antennes LPO Départementales se réunissent en une association régionale LPO Auvergne Rhône Alpes. Mais maintenant, que se passe t-il à l'échelle de la Savoie ?

Le 16 mars 2019, lors des premières assises territoriales Savoie, les adhérents LPO Savoyards ont élu 14 "Délégués Territoriaux" (administrateurs locaux, comme auparavant le conseil d'administration) : SECONDI Dominique, MIQUET André, NICOLAS SAILLANT Michèle, GOTTLAND Pierre, TISSERON Gaetan, HAHN Jérémie, FRUGIER Alain, REMYOT Véronique, VALLET Philippe, GOYENECHE Bernard, CHANTEPIE Florence, CHOMEL Bénédicte, DION Aurélien et JORAND Yves.

Ils composent cette nouvelle assemblée, désormais nommée "Comité Territorial" (C.T.). Ces bénévoles se réunissent environ une fois par mois pour traiter les différents dossiers pour laquelle la LPO délégation territoriale Savoie est sollicitée ou qui relèvent de son fonctionnement : vous pourrez désormais trouver les comptes rendus de ces réunion en ligne sur le site ( Fichier pdf Compte rendu de la Réunion du 25 avril 2019   ). Bien que l'ordre du jour soit régulièrement trop chargé, n'hésitez pas en tant qu'adhérents à nous solliciter si vous souhaitez qu'un sujet y soit débattu. Pour exemple, les résumé ci-dessous des 2 dernières réunions vous présentent les différents thèmes abordés, les décisions prises, etc. Même si la surcharge impose souvent des reports aux séances suivantes : ce sont vos sollicitations qui feront que l'association se préoccupera de ce qui se passe sur l'ensemble du département. Sachant aussi que les sujets dans le domaine de la protection de la nature sont tellement nombreux qu'il faut aussi faire des choix !

Quant à "l'équipe salariée" (1,2 "temps plein" entre Caroline et Jean Noël, + un service civique), désormais encadrée par une direction régionale, elle travaille en Savoie surtout sur des dossiers permettant de financer l'association, suite à la restriction généralisée des subventions publiques.

En bref, voici les sujets abordés lors des 2 premiers "Comités Territoriaux" : (les prochains résumés seront publiés par le biais de la newsletters, tout comme l'avancée des "travaux" des différentes commissions).

Le 25 avril 2019 :

  •  Répartition des dossiers entre les délégués, en organisant le tableau des référents.
  • Présentation détaillée du projet "Croix Verte" (aménagement des abords du château de Thomas II au Bourget du Lac) : débat et prise de position officielle, dont le détail parviendra bientôt à chaque adhérent.
  • Projet de réserve naturelle à Montricher-Albanne en Maurienne, appel à soutien
  • Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) Maurienne : décision de se porter Personne Publique associée pour transmettre l'avis de la délégation Savoie de la LPO ( restent à trouver les personnes concernées qui auront le temps de se pencher sur cet imposant dossier d'ici le mois d'août... avis aux intéressés !)
  • Organisation de la journée d'inauguration de la forêt récemment acquise au col du Frêne par la LPO Savoie. 

Le 28 mai 2019 :

  •   Reprise des sujets précédents pour finalisation.
  • Débat autour de l'opportunité, l'intérêt et la possibilité financière d'embaucher du personnel pouvant assurer les diverses animations pour lesquelles la délégation Savoie est régulièrement sollicitée... (souvent à titre bénévole !)
  • Répartition des personnes volontaires et disponibles pour participer aux nombreuses réunions auxquelles la délégation Savoie est convoquée (plusieurs par semaine et la majorité en journée)... impossible d'assumer par les bénévoles toutes les représentations qu'il faudrait. (dossiers partagés avec les parcs, gestion des réserves naturelles, chasse, dossiers espèces régionaux, etc.)
  • Un oeil sur les commisions envisagées lors de la DLA (Diagnostic Local d'Accompagnement,2017/18), celle qui prennent forme (cercle des observateurs/groupe PPIC ; DynaMo/groupe hirondelles-martinets), celles pour lesquelles devront encore se faire connaître des volontaires motivés (cercle des protecteurs, des ambassadeurs, communication etc.)

Alors... "Que se passe-t-il au sein de la LPO Délégation Territoriale de la Savoie ?" : vous en avez maintenant une idée et on vous attend pour enrichir et démultiplier les forces vives (et/ou les troupes) ! Au service du maintien de la biodiversité bien sûr. A bientôt !

L'équipe du comité Territorial 2019

 

 

En savoir plus

1 2 3 4 5 page suivante